TSM et ses soumises

Une femme flic fessée sur un parking

Une femme flic fessée sur un parking


fessee_flic_01.jpg

Karine s’est levée du mauvais pied ce matin sans même savoir pourquoi, ce n’est absolument pas sa façon d’être, elle est si joyeuse en temps normal. A peine arrivée au commissariat, elle comprend que la situation n'est pas prête de s'arranger : son équipier déprime, il vient de se faire jeter par son épouse, vingt ans de vie commune s’envolent. Elle essaye tant bien que mal de lui remonter le moral quand ils sont appelés en intervention pour une voiture garée sur un emplacement de livraison, le chauffeur furax menace de détruire la voiture s’ils ne viennent pas.

Ils partent donc tous les deux dans une voiture de police, gyrophare allumé pour aller plus vite, lorsque le portable de son coéquipier sonne. C’est son épouse, la crise de couple continue mais laisse apparaître que les choses peuvent s‘arranger entre eux.

- Ca te dérange d’y aller toute seule et de me couvrir pendant que je vais essayer de sauver mon couple ? Demande son coéquipier en lui assurant que cette intervention est banale et qu’en plus, quand ils arriveront, le chauffeur-livreur ou la voiture ou même les deux seront déjà partis.

- Si quelqu'un l'apprend, on est mort, mais tu me revaudras ça, n'est-ce pas? Lui rétorque-t-elle en feignant la mauvaise humeur, alors qu'en réalité elle espère tout autant que lui que les choses vont s'arranger. Par contre, la seule chose que je te demande c’est de laisser ton téléphone portable ouvert pour que je puisse t’appeler et te prendre au retour.

Karine dépose son coéquipier à un arrêt de bus avant de se rendre seule à la brasserie « Les étoiles ». A son arrivée, elle constate qu’il y a bien une voiture garée sur l’emplacement de livraison mais que le camion est parti. Le conducteur en infraction arrive sur ces entrefaites et monte dans son véhicule en la poussant comme un simple objet afin de monter à bord. Karine voit rouge, elle aurait pu se limiter à faire un peu de morale au conducteur indélicat mais son attitude irrespectueuse l’horripile, pire encore, au lieu de l’écouter et de lui présenter ses papiers comme demandé, il met le moteur en route en l’envoyant « chier » au sens propre du terme. Une altercation éclate, l’homme est dès plus irrespectueux, Karine pose sa main sur son arme de service en réitérant ses injonctions de couper le moteur et de présenter ses papiers.

- Il y a longtemps que tu ne t’es pas pris une fessée toi, fais pas chier va plutôt t’occuper des voleurs ou tu vas t’en prendre une ! Aboie le conducteur menaçant avec un doigt pointé vers elle.





fessee_flic_02.jpg

Voyant qu’elle n’est pas prête à céder et libère son arme de son étui, le conducteur coupe le moteur et sort du véhicule en indiquant que ses papiers sont dans le coffre du véhicule. Lorsqu’il ouvre brusquement la portière, il la surprend en lui en donnant un coup dans les chevilles générant une douleur et un moment d’inattention. Ce moment va coûter cher à Karine ! En une fraction de seconde, il saisit son bras armé, le plaque dans son dos avant de lui arracher son arme de service qu’il pose sur le toit de son véhicule.


fessee_flic_05.jpg
- Tu vas te prendre la fessée que tu mérites emmerdeuse ! Crie le conducteur.

Pour Karine, l’inconcevable lui saute aux yeux en lui broyant l’estomac de peur quand, en un rien de temps, elle se retrouve plaquée contre le véhicule avec la tête à l’intérieur fesses offertes par-dessus la portière et les poignets bloqués dans son dos. Cet homme ne va pas lui faire ça ? Ce n’est pas possible ! ! ! Quand la première claque s’abat sur son fessier, elle croit rêver, ou plutôt, faire un cauchemar, à la suivante, elle prend conscience de la gravité de la situation et surtout de sa condition. Si elle savait à qui elle avait à faire, elle ne le l’insulterait pas, ne lui promettrait pas des représailles et de la prison. Sauf qu’elle ne sait pas qui est le conducteur. Elle se débat avec rage et s’emporte avec un choix de mots très « romantique » des plus surprenants pour une aussi jolie jeune femme. Parmi c’est « jolis mots » l’un d’eux ressemble à la description d’un « métier » ne correspondant pas à l’image que se fait le conducteur de sa maman…… (Fils de …. si vous aviez besoin d’un éclairage)

- Je vais t’apprendre la politesse petite conne ! Aboie soudain le conducteur en la sortant du véhicule pour la plaquer contre lui afin de lui bloquer les bras et d’entreprendre d’ouvrir son pantalon de service.

Karine a soudain très peur car contre la force herculéenne du conducteur, ses gestes de défense sont totalement inutiles. Quand elle sent qu’il ouvre le bouton de son pantalon et s’attaque à la braguette qu’il descend avant de la déculotter, son sang ne fait qu’un tour. Avant même qu’elle n’ait le temps de réagir, elle se retrouve dans la position initiale, la tête dans le véhicule, le ventre sur la portière et cette fois, les fesses à l’air !!!!!!!!! Elle se met aussitôt à hurler puis lui dit que s’il la viole elle le tuera.

- Tout faux petite emmerdeuse, je ne suis pas un violeur et encore moins un tueur, je vais juste te donner la fessée que tu mérites pour avoir insulté ma mère.

Et là, une grande claque s’abat sur ses fesses en terme de ponctuation. Plutôt que de baisser sa culotte, il s’en sert pour en faire un string et libère le joli joufflu de Karine de son fin rempart de tissu pour mieux le fesser. Les claques qui s’abattent sur son fessier sont régulières et fortes, sans violence, non, c’est juste une véritable fessée qu’il lui donne, un peu comme celles qu’elle a reçues étant enfant.


fessee_flic_18.jpg

Cette copieuse fessée la met au bord des larmes, tant elle est sévère, mais aussi parce qu’elle lui rappelle celle de son père intraitable quand il la fessait. Elle essaie malgré tout de résister et de donner des coups de pieds avec ses rangers, le conducteur la fait un peu plus rentrer dans le véhicule et lui bloque les jambes. La fessée est dès plus cuisante, réelle, sérieuse, méthodique et sans haine. Le conducteur cherche réellement à la punir et la fait craquer puis pleurer à chaudes larmes.

La chose faite, il l’a sort de son véhicule, la pousse sur le sol où elle s’écroule puis il récupère les balles de son arme de service qu’il jette dans le parking avant de jeter son arme par-dessus les arbres en lui indiquant : « pendant que tu iras récupérer tes jouets de grands, tu ne feras pas de connerie ».

Le conducteur monte dans son véhicule et lui jette à la figure son carnet de contraventions en lui indiquant : "Tiens petite, c’est pour que tu fasses tes devoirs ce soir". Karine se lève aussitôt et le menace avant même d’avoir remonté son pantalon. Le conducteur ressort du véhicule et lui plante un décor particulier.

- On va faire simple ma belle. Je sais qui tu es, ton nom, ton prénom et ton adresse, Si tu veux que je te redonne une fessée continue comme ça, je viendrai te la donner ce soir chez toi. J’ai dans l’idée que tu aimes ça pour continuer à m’agresser verbalement. Pour info « petite » tu mouillais pendant que je te fessais alors si tu veux que je recommence je passe ce soir chez toi. Tu peux aussi faire venir tes potes du commissariat chez moi et essayer de me faire mettre en taule sauf que je serai dehors en quelques semaines et que toi tu ne changeras pas de nom ni d’adresse.

Karine ne comprend rien à ce qu'il raconte et cela se lit sur son visage. Comment cet homme pourrait-il la connaître? Il lui disait vaguement quelque chose, l'avait-elle vu au commissariat? IL avait tout à fait le profil d'un "client". Comprenant ce qu'il se passait dans la tête de sa "victime", l'homme poursuivit.

- Tu ne me reconnais pas, n'est-ce pas? Pas très physionomiste pour une flic! Pour info j’habite au dessous de chez toi et c’est moi que tu fais « chier » avec ta musique le soir. Autre info plus amusante, avant même que tu te sois rhabillée et que tu ais récupéré les balles et ton flingue j’aurai téléchargé la vidéo surveillance du parking, c’est mon métier. Sache que la brasserie « Les étoiles » est un de mes clients et qu’avec mon iPhone je vais télécharger la vidéo originale. Tu veux que je la diffuse sur le net et que tes pots de travail la voient ?

L'horreur s'affiche alors sur le visage de Karine. En un instant, elle s'imagine les conséquences qu'une telle vidéo pourrait avoir sur sa carrière, celle de son coéquipier, et les moqueries de ses collègues si elle songeait seulement à porter plainte. Toute sa crédibilité s'envolerait.

- Vous n’oseriez pas !

- La télécharger si ! Le diffuser non sauf si ce soir tu me fais le plaisir de venir prendre un verre à la maison. Promis cela sera sans arme, sans chantage ce n’est pas mon monde et sans fessée, sauf si tu en mérites une d’ici ce soir.

EPILOGUE

Se traitant de folle, Karine se rendit au rendez-vous fixé avec une angoisse si forte qu’elle lui broyait les « tripes » quand elle a osé appuyer sur le bouton de la sonnette. Elle se demandait pourquoi elle faisait cela. Il avait raison, elle avait mouillé alors qu'il la fessait. Mais il l'avait aussi traitée avec un manque de respect flagrant. Il détenait une vidéo qui pourrait foutre en l'air sa carrière toute entière. Après tout, elle n'avait pas vraiment le choix. Henri le conducteur la reçut avec élégance, lui offrit un verre de champagne et lui remit une clé USP en lui indiquant : « C’est la vidéo de ce matin, je n’en ai aucun double et j’ai effacée celle du client. Sache que je ne suis pas un Maître chanteur, juste un fesseur qui a recadré sa voisine qui met la musique trop fort ».

Depuis cette date, ils se sont revus, il y eu bien d’autres fessées, un bébé verra le jour dans six mois mais c’est une future histoire de discipline domestique, enfin je crois.

TSM

Toutes les photos sont ICI

Rappel à la loi : user de violence sur un fonctionnaire de police est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende.

Faire des rencontres autour de la fessée

Forum fessée spanking

Chat webcam où l'on voit parfois des fessées en direct

Si comme moi vous aimez ce genre de délire, vous pouvez acheter des vêtements et tenues ici
http://www.7eme-compagnie.com/chaussure-rangers-magnum-elite-spider-8-noir,fr,4,1A165H.cfm
http://www.sappol.com/pantalon-intervention-antistatique-police-bleu-p-7187.html



26/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres