TSM et ses soumises

Sissy encagée par webcam

Sissy encagée par webcam


Sissy_chastete_1.jpg
Son rêve, son fantasme, son fétichisme c'est d'être obligé de se féminiser et d'être une Sissy soumise au service d'une Maîtresse. Loïc passe beaucoup de temps sur Fessestivites, les histoires érotiques puis vidéos le rendent fou de désir au point qu'il se touche au moins une fois par jour, voir plus le week-end.

Depuis que sa femme l'a quitté, il s'est ruiné en vêtements féminins avant de s'offrir une cage de chasteté CB6000 sur ABCplaisir. A peine arrivé chez lui, il se féminise pour entrer dans son univers et permettre à celle qui est en lui de vivre, d'exister. L'idée de l'opération avec une hominisation l'a travaillé longtemps mais il n'a jamais osé sauter le pas, la pression familiale en est la principale cause.

Son fantasme de rencontrer une femme dominatrice qui le comprendrait et le dominerait en ce sens a pris forme il y a deux mois avec Maîtresse Reine sur Fessestivites. Même si elle lui a annoncé que cette domination ne serait que virtuelle, Loïc s'y accroche comme la misère sur le monde car cette femme l'écoute, le comprend et surtout, ne le juge pas, bien au contraire. Lors des discussions qu'ils ont sur le chat, elle a même creusé son besoin d'être féminisé en le faisant parler, décrire, expliquer. Maîtresse Reine et Loïc se prennent d'amitié virtuelle, elle est plus son guide que sa Maîtresse.

Dans une logique d'échange, Loïc aimerait lui faire de petits cadeaux, lui rendre des services mais elle refuse tout en bloc même si elle apprécie l'intention. En guise de dernière réponse à ce sujet elle lui a dit un jour "si j'arrive à rendre heureuse la femme qui est en toi, ce sera mon plus beaux cadeau. Pour les petits cadeaux que tu as envie de me faire, mets l'argent dans une boite, il me permettra de ne pas être gênée quand je déciderai te de faire acheter quelque chose de cher pour toi".

La première grosse étape que lui a fait franchir Maîtresse Reine, c'est de se "montrer" en webcam en tenue féminine. Loïc était mort de honte, se sentait ridicule, elle le trouvait "belle" même s'il y avait un réel travail à faire en termes de soins esthétique et maquillage. Elle lui a trouvé un pseudo, S comme Sissy Louisa pour le prénom féminin. Depuis ce soir là, Slouisa a réellement vu le jour et commence à vivre.

Après avoir traité le maquillage, les postures, la façon de marcher, un soir elle a abordé la masturbation en voulant tout savoir. Elle n'a pas été déçue, il lui a tout avoué même s'il était rouge de honte derrière son écran. Maîtresse Reine lui a expliqué que tout le monde pratique plus ou moins souvent la masturbation, qu'il n'y avait nulle honte à avoir mais que les femmes le font bien moins souvent que les hommes et qu'en voulant vivre comme une femme il se devait de s'investir dans une forme de chasteté puis d'autres contraintes exclusivement féminine comme les menstrues.

Si Slouisa compris pour la chasteté, elle eut bien du mal à comprendre pour les menstrues mais Maîtresse Reine refusa d'en dire plus ce soir là. Elle lui demanda d'acheter des plombs petits cadenas numérotés en vente sur ABCplaisir puis de lui adresser un message pour lui indiquer quand il les aurait reçu. Elle lui indiqua qu'il allait recevoir un colis avec la lettre R sur le carton, mais qu'il ne devait l'ouvrir sous aucun prétexte sans sa permission.

Quarante huit heures plus tard il l'en informa par la messagerie de Fessestivites, la réponse ne tarda pas.

- Demain soir à 21 heures je te veux très belle avec ta cage de chasteté posée mais non verrouillée.

Pour Slouisa, ces 24 heures furent les plus longues de sa vie surtout que le colis avec la lettre R arriva en même temps que les plombs. Que pouvait-il y avoir dans cette petite boite ?

Le jour J, ou plutôt le soir aussi attendu que redouté pour cause de timidité, Slouisa passa plus d'une heure à se faire belle. Par précaution, elle avait mis sa cage de chasteté avant de s'occuper d'elle par peur de décevoir sa Maîtresse avec une érection incontrôlable, bien lui en pris car le Popaul fut vite à l'étroit dans sa prison quand elle enfila la dernière robe achetée.

A 20h55 Slouisa était prête, toute tremblante devant son ordinateur portable. Les cinq minutes lui parurent des heures et quand elle vit apparaître le pseudo de sa Maîtresse son sang ne fit qu'un tour. Quelques secondes plus tard, la petite fenêtre du chat instantané s'ouvrit avec le "ding" sonore qui la fit sursauter.

- Bonsoir Slouisa.

- Bonsoir Maîtresse Reine

- Allume ta cam, je veux voir comment tu es belle ce soir. Lui demanda aussitôt sa Maîtresse.

Maintenant habituée à cette demande, Slouisa s'exécuta puis pris du recul afin que sa Maîtresse puisse la voir tourner sur elle même et lui permettre d'apprécier du regard la tenue choisie pour la circonstance, une petite robe à carreaux, un mini serre taille noir haut, et un chemisier blanc. Félicitée pour son choix vestimentaire, Slouisa en eut presque les larmes aux yeux.

- Maintenant je veux que tu me fasses voir les numéros du plombs que nous allons poser sur ta cage de chasteté et que tu vas poser toi-même pour le plaisir de mes yeux.

Slouisa s'exécuta, ses doigts tremblants peinaient à le poser tant elle était émue.

- Es-tu réellement disposée à me confier ta sexualité et à ne jamais tricher ? Demanda Maîtresse Reine.

- Oui Madame, j'en suis même très honorée et vous en remercie. Répondit aussitôt Slouisa.

- Puisque je te prends aussi en charge pour cela, tu ne devras absolument pas retirer le plomb sans ma permission hormis une obligation de santé ou un cas d'urgence. Si j'apprends que tu triches, je ne te dominerai plus jamais. Suis-je bien claire ?

- Oui Madame mais vous pouvez avoir l'assurance que je suis quelqu'un de parole et que tricher ne fait pas parti de mon monde.

- Bien, as-tu reçu mon colis ?

- Oui Madame !

- Ouvre-le devant moi !

Slouisa ouvrit le colis qu'elle déchira comme une brute tant elle brûlait d'impatience de découvrir son contenu. La surprise fut de taille lorsqu'elle retira le papier journal maintenant une boite de Tampax !

- Et oui ma belle, si tu veux vraiment vivre comme une femme, il te faut aussi prendre les inconvénients qui vont avec ! Confidence pour confidence, j'ai mes règles depuis ce matin, donc cette semaine tu seras aussi chaste que moi avec mon mari et tu porteras un Tampax dans tes fesses 24/24.

Epilogue

La vie de Slouisa évolua grandement depuis cette soirée, la cage de chasteté la rendant "folle" de désir et sous tension sexuelle quasi permanente. Elle s'habitua à porter des Tampax une fois par mois au rythme des menstrues de sa Maîtresse puis à vivre 24h sur 24 avec des sous-vêtements féminins. Grâce aux discussions et conseils judicieux de Maîtresse Reine, Loïc devenu Slouisa accepta son ambivalence et sa bisexualité ce qui lui permit de vivre sa première relation sexuelle avec un homme rencontré sur Fessestivites, homme dominant qui, six moi plus tard, devenait son compagnon.

Ecrivaillon

Forum chasteté

Voir des vidéos sur les cages de chasteté

Faire des rencontres BDSM

Ou acheter une cage de chasteté

Les photos de Sissy encagée par webcam sont ici

La vidéo de Sissy encagée par webcam est ici



29/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres