TSM et ses soumises

Selfbondage sur ordre du Maître qui participe

Selfbondage sur ordre du Maître qui participe

Une idée de jeu de bondage et de selfbondage pour couple

AUTEUR Ecrivaillon


bondage_selfbondage_20.jpg

Mon Maître est très pervers, il me fait des tonnes de misères pour me rendre folle. Si nous sommes venus sur Fessestivites, c’est parce qu’un jour, nous sauterons le pas des rencontres et je ne doute pas qu’il m’arrivera des choses folles puis, semble t'il, pour les vraies / boonnes/  mauvaises idées que mon Maître y trouve. Quand je dis qu’il est très pervers, c’est parce qu’il s’amuse à m’obliger à m’attacher toute seule, donc à faire du selfbondage, puis à patienter parfois jusqu’à deux heures avant de venir me dominer ou me baiser comme un fou.

Il m’adresse un texto pour me prévenir que j’ai reçu des ordres par email. Je dois à chaque fois préparer le matériel qu’il a demandé puis installer l’ordinateur portable en chat privé afin qu’il puisse me voir et me surveiller en webcam.

Comme je dois couper le son de l’ordinateur et mettre ma webcam en plein écran, je ne sais donc pas ensuite s’il est seul ou pas à me regarder puisque je ne vois pas qui se connecte dans le salon privé qu’il crée sur le chat de Fessestivites. Par contre c’est sympa de se voir évoluer sur l’écran…… Imaginer d’être vue me gêne tout autant que cela m’excite, je dois avoir un côté exhibitionniste refoulé.

La semaine dernière, il avait préparé sa surprise sadique dans le garage. Vers 17 heures, j’ai reçu l’ordre de prendre nos cordes pour le shibari qui ne brûlent pas puis des menottes pour aller dans le garage où je devais m’entraver en culotte avec un petit haut avec une jambe attachée en l’air, l’autre entravée repliée puis me menotter. Il précisait que pour la jambe que je devais attacher en l’air, il fallait que je me fasse un shibari à la cheville et qu’une corde déjà en place m’aiderait à la faire remonter et à la bloquer.

Rien que de lire son message j’étais excitée. J’ai donc pris l’ordinateur portable que j’ai installé sur l’établi avant de me connecter sur le chat webcam de Fessestivites. Il était déjà connecté, ayant le code de notre salon privé, je m’y suis connecté de suite avant d’allumer la webcam. L’ordre habituel est tombé, « coupe le son et mets ta fenêtre de cam en plein écran ».

Il avait tout prévu, y compris de mettre des draps pour cacher le bazar et un morceau de moquette sur le sol pour que je n’ai pas froid. Lentement comme il aime, j’ai commencé par attacher ma jambe gauche repliée sur elle-même avant de fermer les menottes sans réfléchir comme une idiote ! Idiote parce que je n’avais pas terminé d’exécuter ses ordres ! ! ! ! Les mains menottées dans le dos, je suis quand même parvenue à faire un shibari à ma cheville puis à l’attacher à la corde attachée au plafond. Quand j’ai tiré sur l’autre brin, ma jambe est montée et la surprise fut qu’elle ne redescendait pas, le truc d’attache qu’il avait mis au plafond en empêchait le retour. J’ai donc tiré encore un peu pour voir et me suis retrouvée avec la jambe tellement haute que mes cuisses faisaient comme un V grand ouvert.

Question sécurité en selfbondage, il faut savoir que mon Maître travaille à 5 minutes à pieds de la maison, donc les risques encourus sont très limités puisqu’il n’utilise pas la voiture et n’a qu’à traverser un champ en jachère pour arriver à la maison en cas de souci. S’il devait courir, il serait là en deux minutes maxi ce qui me rassure énormément.

J’attendais donc en faisant dérouler mes fantasmes coquins dans ma tête tout en ne sachant pas si quelqu’un d’autre me voyait, ni quand il arriverait et encore moins ce qu’il me ferait en arrivant.

Je commençais à trouver le temps long quand soudain j’ai entendu des voix. Mon sang n’a fait qu’un tour et je me suis affolée. Tirer sur les entraves ne servait à rien mais c’est un réflexe….Quand le portail électrique s’est mis en route pour remonter, j’étais rassurée parce qu’il faut la télécommande, c’était donc lui, mais inquiète car le portail donne sur la rue. Etre vue attachée et en petite tenue par les voisins me traumatisait un peu. Finalement il ne l’a qu’entre ouvert pour passer dessous et le refermer. Et là, il a sortie une canne anglaise que je ne connaissais pas de dessous le drap cachant le bazar.

La canne anglaise sous le pied cela fait mal, mais il n’a pas été trop fort contrairement à la cuisse de ma jambe maintenue tendue en l’air et à mes fesses. J’avais beau me tortiller pour essayer d’esquiver les coups, encore un réflexe inutile, je ne pouvais que subir et râler. (Je suis une râleuse) En guise de punition pour avoir râler, il est allé chercher un bâillon qui force la bouche à rester ouverte. Il dit que ce type de bâillon n’est pas dangereux puisque quoi qu’il arrive, on peut respirer par contre, il fait énormément baver et j’ai horreur de ça.

Après m’avoir martyrisée un bon quart d’heure, il m’a plantée là en me souhaitant une bonne soirée ! Si je ne l’ai pas cru, je savais qu’il allait me laisser poireauter un bon moment. Le problème c’est que nous les femmes, on a souvent envie de faire pipi et là, je n’y étais pas allé depuis plusieurs heures. Le sol froid aidant, malgré la moquette et le petit chauffage soufflant qu’il avait installé avant de partir, mon envie devenait de plus en plus pressante…… N’y tenant plus, morte de honte j’ai fini par me pisser dessus en espérant qu’il n’y ait que lui qui le voit à travers la webcam.

Quand Monsieur s’est enfin décidé à venir s’occuper un peu de sa soumise, il a commencé par se moquer de moi en me traitant de pisseuse puis en m’indiquant que la prochaine fois, il me ferait porter des couches ! Je n’aime pas les couches n’y l’ABDL, chacun fait ce qu’il veut mais ce n’est pas mon truc du tout. Connaissant mon Maître, je n’ai absolument rien dit car si je l’avais supplié de ne pas me faire ça, j’étais sûre qu’il le ferait.

Et là, Maître a sorti son sexe en érection, me voir me débattre pour essayer de ne pas être dans ma pisse avait du l’exciter. Il a simplement écarté ma culotte et m’a baisée comme un sauvage ! (Et comme j’aime car quand je suis attachée j’aime la baise hard, je grimpe aux rideaux à chaque fois) En guise de conclusion, Maître est venu jouir dans ma bouche en essayant de viser dans le gros rond du bâillon bouche ouverte en me privant du plaisir de sentir vibrer sa belle queue entre mes lèvres.

Le lendemain ma voisine m’a regardée d’un drôle d’air, d’après Maître, elle n’a rien pu voir puisqu’il a fait attention, d’après lui c’est parce que je suis « un peu » bruyante quand je jouis.

Lire des idées de jeux coquins ou de punitions

Faire des rencontres BDSM ou libertines

Voir des vidéos selfbondage et jeux coquins en couple

Une boutique pour vos accessoires coquins

Chat coquins, exhibitions et jeux en webcam

Forum rencontres BDSM



26/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres