TSM et ses soumises

Récit BDSM et sexe pour une femme soumise A DECOUVIR

Récit BDSM et sexe pour une femme soumise une très belle histoire d'Amour A DECOUVIR

Soumise de Maître Jean rencontré sur Fessestivites, j'ai trouvé mon équilibre entre la semaine chez moi (avec quelques webcams coquines) et les week-ends avec mon Maître. Ce qui est magique avec lui, c'est qu'il arrive encore à me surprendre, à me faire vibrer, à me rendre folle et parfois pire lol. Même si l'échangisme n'est pas dans nos aspirations, mon Maître a décidé il y a peu de me faire progresser dans ma soumission sexuelle. N'étant pas prude de nature, voir même « salope » en privée chose que j'assume, j'ai été surprise par ses idées car je suis ouverte à tout avec lui sexuellement.

Ce week-end, j'ai compris ce qu'il voulait dire par me faire progresser sexuellement ! ! !

Samedi nous avons reçu un de ses amis branché BDSM, je l'aime bien car il est respectueux et sait doser les coups tout comme me donner de belles fessée. Il arrive que mon Maître m'oblige à passer sous la table pour que je lui fasse une pipe, choque que je fais assez facilement avec des gens que j'apprécie si mon Maître me l'ordonne. J'avoue même que le petit côté « humiliant » d'être « prêtée » m'excite et qu'il m'arrive de fantasmer sur un gang band en étant attachée mais cela en reste un fantasme que je n'ai pas envie de réaliser.

La soirée était géniale, j'ai jouis comme une folle lorsque son ami m'a fessée en même temps que mon Maître jouait avec son vibro magique sur mon clito. La séance de cire sur mes fesses bien rouges était pas mal non plus...... Oui je sais, je suis une tarée mais je m'en moque, je suis heureuse, n'est-ce pas le principal ?

C'est le dimanche matin que j'ai compris ce qu'il voulait dire par me faire progresser sexuellement et là, j'avoue qu'au départ ce fut très très et encore très difficile pour moi.

- Lève-toi et va chercher nos cafés, ce matin tu vas vivre quelque chose de nouveau ! M'a indiqué mon Maître après m'avoir délivrée. (Je dors parfois attachée)

Me dire que j'allais vivre quelque chose de nouveau m'a autant réveillée qu'une perfusion de café lol ! Notre café au lit pris dans une ambiance originale puisqu'il ne voulait rien me dire, mon Maître m'a ordonnée d'aller chercher un plateau, un café avec un sucre bien remué puis un préservatif et du lubrifiant. Là j'ai commencé à me poser des questions dont les réponses n'ont pas tardée.

- Soumise, tu vas ce matin devoir prendre sur toi et me prouver que tu m'es réellement soumise. Si ta chatte m'est réservée, ce n'est pas le cas de ton cul. Tu vas donc aller réveiller mon ami avec ce plateau puis lui indiquer que s'il désire t'enculer il a ma permission. Je te veux bien soumise sexuellement, tu lui offriras ton cul comme tu le fais pour moi, tu auras même le droit de jouir. Par contre, je veux que tu me ramènes le préservatif fermé avec son sperme.

Interloquée ! J'étais interloquée, sur le cul, incapable de parler. Il a mis son doigt sur sa bouche pour me faire comprendre de me taire, m'a embrassée avec tendresse puis indiqué de m'exécuter. OUF OUF OUF ! ! ! Que faire ? Refuser ? Accepter ? Avais-je le choix ? Oui dans un sens car on a toujours le choix, non dans l'autre car en étant sa soumise, fière et heureuse de l'être, refuser me gênait. Ma fierté de soumise a pris le dessus, j'ai donc quitté la chambre bien décidée à faire ce qu'il m'était demandé. Une fois devant la porte de la chambre d'ami, ma motivation n'était plus la même du tout. Je suis restée un certain temps devant la porte, entrer dans cette chambre me semblait impossible. Dans cet univers de délire BDSM, ou tout les non-dits sont possibles, ou la vérité et les mensonges ce mêlent pour illuminer notre conscience, je suis allé puiser le courage dans mon fantasme de gang band en étant attachée puis dans le regard de mon Maître quand il est satisfait ou fier de moi. Je suis donc entrée en disant « bonjour monsieur » pour le réveiller. Un rayon de soleil perçait à travers les persiennes, ma nudité ne pouvait échapper à ses yeux encore endormi.

Oh mon dieu, que parler et dire ce que mon Maître voulait que je dise fut dur. Les mots se refusaient à sortir de ma bouche. A son sourire complice, j'ai compris qu'il savait ce que je devais dire, mais je n'y arrivais pas tellement ma gorge était nouée.

- Je crois que tu as quelque chose à me dire ! M'indiqua Julien pour m'aider mais avec un sourire coquin qui en disait long sur leur complicité.

- Si vous désirez m'enculer, mon Maître est d'accord monsieur !

- Voilà une proposition séduisante. Pendant que je prends mon café, met-toi à quatre pattes sur le lit pour me montrer ce cul qui m'est si gentiment offert.

Monter sur son lit, fut une grande étape psychologique. C'était un peu comme si je me jetais dans l'arène devant un picador bien décidé à m'achever devant deux milles spectateurs. Ma tête était chaude, brulante, mon cœur bâtait la chamade, à cet instant je me suis sentie comme une pute offerte quelle horreur. Il faut vraiment que j'aime mon Maître et lui fasse confiance pour avoir fait ça. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, à quatre pattes le cul offert à ses yeux gourmands le temps qu'il prenne son café, j'ai éprouvé un sentiment de fierté.

Que de paradoxes ! ! ! Quand le lit a bougé, m'indiquant alors que j'allais passer à la casserole, j'ai bondi de peur. La main douce de Julien caressant mes fesses m'a apaisée au lieu de m'inquiéter. Mon Maître me manquait cruellement, j'aurai tellement aimé qu'il soit là, près de moi pour cette étape. Je me suis pétrifiée quand il mit du lubrifiant sur ma rosette peureusement contractée puis quand il effleura de son gland mes fesses en y cherchant la faille. Mon anus commençait à céder sous la pression impitoyable de sa verge bandée malgré l'étroitesse de mes petites fesses qui semblaient la refuser. Il entra difficilement son membre dur en moi sans que je ne souffre trop puis le retira doucement et le rentra à nouveau encore plus profondément puis le retira lentement et le rentra enfin en son entier. Prise, j'étais prise par un autre homme que mon Maître. Après quelques mouvements réguliers, profonds mais doux, je me suis lâchée. Si une sensation divine d'être ainsi comblée me submergea je me sentais plus honteuse que jamais d'être prise ainsi et d'y trouver tant de plaisirs.

Julien devait avoir de grosses envies car après quelques mouvements dès plus soutenus il se mit à ahaner alors qu'une marée de bonheur emplissait mon intimité. Au plus il me prenait, au plus je m'offrais à lui et me cambrait. Devant mes yeux, une image apparue, mon Maître était assis sur un sofa face à moi et me regardait. Lorsque j'ai ouvert mes yeux il n'y était pas mais pour moi c'est comme s'il y était. Ses vas et vient soutenus et l'implacable vigueur, avec laquelle il me prenait, usaient ma résistance et me sollicitaient intimement. Un plaisir odieux, malsain, loufoque, débile d'être à cet instant comme une « pute » et un « réceptacle » me fit perdre la raison. J'étais morte de honte de prendre autant de plaisir sans mon Maître et pour plaire à mon Maître j'en éprouvais aussi. Que de paradoxes !

Julien a jouis rapidement en se plaquant contre moi fortement comme s'il voulait me pourfendre. Si j'ai eu du mal à entrer dans cette chambre, à monter sur le lit à cet instant j'avoue avoir regretté que cela soit déjà terminé car mon plaisir commençait à pointer son nez.

En galant homme, Julien s'est retiré puis a déposé un baiser doux sur chacune de mes fesses avant de me faire un grand sourire silencieux. Il a su ne rien dire, ne pas user de mot pour ne pas me blesser, juste me sourire et me rendre le préservatif fermé. Lorsque je suis entrée dans la chambre de mon Maître avec le préservatif à la main, il m'a fait signe de me taire. D'une main délicate il me l'a pris des mains et m'a tendu un paquet cadeau. A son ouverture je me suis mise à pleurer, il contenait le collier de soumise que je porte aujourd'hui.

Récit rédigé par TSM Journaliste de Fessestivites.com

 

Pour cette très belle histoire, vous n'aurez pas d'image ou de vidéo.

Pour voir les 67 000 photos du site cliquez ICI

http://www.fessestivites.com/fre/index.html

Pour voir les milliers de vidéos cliquez ICI

http://www.fessestivites.com/fre/videos_gratuites.html

POUR REAGIR ET DONNER VOTRE AVIS CE FORUM est à votre disposition.

http://www.fessestivites.com/phpBB3/forum-ecriture-et-litterature-f80/recit-bdsm-et-sexe-pour-une-femme-soumise-a-decouvir-t1050.html



28/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres