TSM et ses soumises

La doraphilie fétichisme de la fourrure

La doraphilie fétichisme de la fourrure

La Doraphilie ne signifie pas être excité sexuellement tous les matins en regardant Dora l'exploratrice à la télévision. Non la Doraphilie est le mot savant pour le fétichisme de la fourrure.

Glorifié dans « La Vénus à la fourrure » de Leopold von Sacher-Masoch, le fétichisme de la fourrure compte de nombreux d'adeptes qui se cachent souvent pour éviter les foudres de la SPA ou des écolos. Que l'on se rassure il y en a aussi des synthétiques.

doraphilie fétichisme de la fourrure

Ce fétiche n'est ni une partie du corps féminin, ni une partie des vêtements de la femme, mais une étoffe déterminée qui par elle-même, en tant que matière peut faire naître ou accentuer les sentiments sexuels.

Ces cas se distinguent des faits précédents de fétichisme érotique du vêtement par le fait que ces étoffes ne sont pas, comme le linge, en rapports étroits avec le corps féminin et n'ont pas, comme les souliers ou les gants, une corrélation avec des parties déterminées du corps féminin ou ne sont pas une signification symbolique quelconque de ces parties.

Certaines sensations tactiles comme la douceur puis une sorte de chatouillement qui a une parenté éloignée avec les sensations voluptueuses, sont, chez des individus hyperesthésiques, la cause première de ce genre de fétichisme.

Pour la femme, outre la beauté et l'élégance, il y a le bonheur, la sensation excitante d'être en tenue légère sous un manteau de fourrure... en chemin pour une soirée libertine. Sachez toutefois mesdames qu'un véritable manteau de vison est lourd à porter.

Outre le fameux manteau de vison, le renard ou le lapin sont d'excellentes peaux qui séduisent, les peaux de lapin cousue étant plus accessible financièrement.

La doraphilie se caractérise par la recherche de bien-être procuré par la chaleur et la douceur. La fourrure offre au doraphile à la fois un retour à la nature et au naturel et une réponse à son besoin de douceur. Ainsi donc, ne sont pas considérés comme doraphile les gens qui portent de la fourrure dans un but social (afficher sa réussite, suivre la mode, etc...). Le doraphile a clairement un besoin tactile et irrépressible d'être au contact quasi permanent de la fourrure.

La fourrure sera principalement naturelle, celle-ci offrant un bien meilleur toucher, mais il n'est pas exclus que le doraphile retrouve son plaisir dans la fourrure artificielle. Ce fétichisme est proche et comparable à celui de la laine angora ou éventuellement du satin et de la soie. Ces dernières matières offrant toutes douceur au toucher. Bien que souvent liée à la sexualité, le doraphilie peut se limiter à la sensualité.

La fourrure n'est pas à la hauteur de toutes les bourses, mais voici tout de même quelques trucs pour acheter un manteau de fourrure le moins cher possible.

  • Magasiner dans les friperies
  • Les vides grenier.
  • Les sites de petites annonces classées.
  • Ebay
  • Acheter un manteau de fourrure synthétique.


08/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres