TSM et ses soumises

Un soumis dépucelé à son insu

Un soumis dépucelé à son insu

Un_soumis_depucele_a_son_insu.jpg

André fantasme sur la domination féminine, les vidéos de fessestivites le rendent fou de désir. Son problème pour les rencontres est qu’il est en couple et uniquement disponible un après-midi de temps en temps. Pour satisfaire ses pulsions, il prend rendez-vous chez une dominatrice vénale à qui il fait part de ses envies. Elle accepte de réaliser une partie de ses demandes en lui rappelant qu’un soumis doit laisser la dominatrice gérer en fonction de ses désirs. Le rendez-vous est pris pour le lendemain à 15 heures précises.

Lingerie_corset_grande_taille.jpg

Lingerie grande taille et corsets

A son arrivé chez Maîtresse Karina, le parfum et la couleur des lieux enchantent André, il exécute immédiatement les ordres de la Maîtresse bien décidée à le mettre en condition. C’est donc nu, à quatre pattes avec un collier de chien qu’il est conduit au donjon.

Il rêvait d’être féminisé, Maîtresse Karina lui passe donc des bas résilles puis une robe digne d’une étudiante dévergondée avant de lui imposer de prendre place sur le banc à fessée. Elle a bien retenu qu’il ne doit pas avoir de marque, ce qui ne l’empêche pas d’avoir envie de s’amuser. Après l’avoir entravé, elle lui passe une corde autour du sexe et fait un noeud coulant, avant de tirer pour l’obliger à bien exposer ses très belles fesses. De l’autre main, elle commence à faire rougir ce fessier qui lui fait envie à l’aide d’un martinet. Ayant peu l’habitude de prendre des coups, par réflexe, André essaye d’esquiver en avançant ce qui a pour effet de serrer le noeud autour de son sexe et de le faire bander comme un âne.

Il lui a demandé de le prendre avec un petit gode ceinture, puis de le traiter de salope en le baisant. Lors de son appel, l a bien insisté sur le fait qu’il n’a quasiment pas d’expérience côté anal hormis un petit concombre de temps en temps quand il s’accorde un peu de plaisir solitaire devant les vidéos de fessestivites. Pour préparer le petit anus n’ayant jamais connu de réelle pénétration, Maîtresse Karina lui insère un petit vibromasseur après une bonne lubrification. Ce petit cul encore vierge l’excite énormément, une monstrueuse envie de se le faire la taraude, pourquoi y résister se dit-elle en faisant bouger le gode en même temps qu’elle joue avec les testicules du soumis qui ne débande pas.

- Dis-moi que tu as envie de te faire baiser comme une petite salope ! Ordonne Maîtresse Karina en faisant le tour du banc à fesser.

- Oui Maîtresse, baisez-moi comme une petit salope ! Répond André sans s’imaginer ce qu’il l’attend.

- Lèche mes seins connasse et applique-toi si tu veux que je te baise ! Lui crie Maîtresse Karina en ouvrant le haut de sa robe.

André déguste avec un pur bonheur les tétons de la magnifique poitrine qu’elle lui présente, il y met tellement de conviction que dans la culotte de Maîtresse Karina les effets ne tardent pas à se faire sentir.

- Bien, tu as gagné le droit de te faire baiser ! Lui indique Maîtresse Karina. Je veux que tu t’imagines attachée et offerte par ta Maîtresse à deux mecs bien montés. Ils vont te casser le cul et se servir de la petite salope comme d’un vide couille. Dis-le que tu en as envie !

- Oui Maîtresse, je suis votre salope, faites-moi baiser comme vous le désirez. Répond André sans s’imaginer la suite.

- Mes clients ne veulent pas que tu les reconnaissent, je vais te mettre une cagoule comme ça, tu pourras les sucer sans les voir.

La cagoule posée, elle lui fait sucer un gode ceinture en lui disant quelques insanités, André s’applique, il est dans son rêve érotique et trouve même que le plastique est bon à sucer. Ce qu’il ne sait pas c’est que dans la culotte de Maîtresse Karina il y a une vraie bite. La Maîtresse qu’il a choisi est en réalité une magnifique transsexuelle hormonée particulièrement bien montée. Et là, elle a envie de se le faire.

Pour parvenir à ses fins, elle lubrifie le petit cul vierge avec un lubrifiant aux pouvoirs anesthésiant tout en branlant le soumis déjà au bord de l’explosion. Elle extrait de sa culotte sa verge de bonne taille qu’elle recouvre d’un préservatif tout en le traitant de petit salope bien offerte et qui ne va pas tarder brailler et crier encore. Elle pose un collier autour de son cou puis y accroche une laisse avant de venir se positionner derrière lui. Maîtresse Karina joue du gland à la porte du petit anus peureusement contracté en tirant sur la laisse. Le lubrifiant aux pouvoirs anesthésiant faisant bien son office, le petit cul vierge commence à s’ouvrir, Maîtresse Karina a bien du mal à contenir en envie de le pénétrer d’un seul coup.

- Allez crie-moi de te baiser sans pitié ! Lui dit-elle en tirant fermement sur la laisse.

- Oui Maîtresse baisez-moi sans pitié ! Lui répond André sur son nuage.

- Répète le plus fort !

- Oui Maîtresse baisez-moi sans pitié ! Crie André sans avoir conscience de ce qu’il l’attend.

Maîtresse Karina lâche la laisse pour poser ses mains à la taille du soumis et entreprend de pousser pour faire céder l’anus récalcitrant. André commence à brailler, à dire que cela fait un peu mal, il n’a comme réponse qu’un soudaine poussée avec une belle bite qui le perfore et lui donne l’impression de prendre feu. Profondément logé dans son anus, Maîtresse Karina le laisse se décontracter un peu en lui criant qu’elle est bonne.

- Tu m’as dit de te baiser sans pitié, alors la petite salope que tu es va y avoir droit.

Maîtresse Karina oublie les cris et suppliques puis entreprend de se faire plaisir, ce petit cul la fait bander comme un âne. Au bout d’un moment, le soumis ne crie plus même si ses mains sont agrippées au banc comme la misère sur le monde. Il suffoque sous sa cagoule tant sa respiration est rapide, la suroxygénation lui fait perdre la tête, il finit par crier des « oui » au plus fort de sa sodomie.

Son plaisir ne dure pas, Maîtresse Karina explose rapidement et jouit en lui avant de donner quelques claques sur les fesses dont l’épicentre reste ouvert. Elle retire son préservatif et verse son contenu dans une coupelle avant de le jeter dans une poubelle. Une fois son sexe caché entre ses jambes et sa robe de cuir réajustée, elle va présenter la coupelle à lécher au soumis en lui indiquant qu’il a jouit sans même s’en rendre compte et sans sa permission. En guise de punition il doit lécher son sperme. Sans sourciller, André lape ce qu’il croit être sa semence sous les yeux amusés de Maîtresse Karina.

Avec interdiction de se lever tant qu’il n’a pas repris ses esprits, libéré des entraves et de la cagoule André remercie sa Maîtresse de ne pas l’avoir écouté quand au début il disait que cela faisait mal.

S’il savait......

Je compte sur votre discrétion !

Ecrivaillon

Rencontres BDSM

Histoires érotiques

Vidéos BDSM

Forum BDSM

Boutique BDSM

Lingerie grande taille et corsets



01/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres