TSM et ses soumises

Les promesses du marié soumis

Les promesses du marié soumis

beau_cul_de_maitresse.jpg

Elle a 28 ans, elle est belle comme un coeur, ses yeux bleues vous font fondre comme neige au soleil, ses cheveux châtains clairs mi-long sont doux comme de la soie, Karine est tout simplement craquante. Elle s'est découvert une âme de dominatrice avec un de ses amants qui a essayé de l'initier, son seul souci est qu'il était marié et ne lui avait pas dit. Lorsqu'elle l'a découvert, elle a gardé son calme et accepté un dernier rendez-vous pour régler quelques comptes version femme en colère.

Par texto elle lui a avoué avoir de plus en plus envie de domination puis lui a demandé d'acheter de vraies menottes et une cravache. Le menteur ravi de pouvoir vivre ses fantasmes avec une telle beauté n'a pas tardé à se procurer ce qu'elle lui demandait. Histoire de bien l'allumer elle lui a parlé d'envie de se faire lécher, de le fesser, de l'attacher pour a b u s e r de lui physiquement.

Elle ne lui a pas menti, elle, sauf que ce qu'elle a prévu ne correspond pas tout à fait à ce qu'il attend !

A 16 heures précises, Maurice âgé de 40 ans l'attend nu couché sur le lit d'une chambre choisie au motel du coin. Comme d'habitude il lui a envoyé le code de la porte par texto, Karine prend son temps et le laisse mariner un peu, pour le patron d'une boite vendant des bateaux de plaisance, mariner est une bonne chose, il va l'apprendre à ses dépends tout comme que mentir n'est pas une bonne chose.

Maurice, nu à quatre pattes sur le lit est en érection lorsqu'elle entre dans la chambre, et pour cause, il a "commencé" sans elle en se caressant comme pour tuer le temps. Aux pieds du lit, les menottes et la cravache l'attendent, une bouteille de champagne hors de prix est posée sur la petite table.

- Alors petit soumis, toujours décidé à vivre de grands frissons, à mériter de me lécher le cul et à s'offrir à moi ?

- Oh oui Maîtresse, vos désirs sont des ordres.

- Alors sert deux coupes de champagne et remets-toi en position. Reste à quatre pattes comme un chien que tu es ! Ajoute Karine lorsqu'il se lève pour les servir.

En sirotant sa coupe de champagne, elle caresse les fesses du soumis de la pointe de la cravache neuve achetée sur ABCplaisir en même temps que les menottes.

- Pas de marque, s'il te plait, je suis invité à une sortie en mer avec des amis, ils ne comprendraient pas. Indique Maurice prévoyant.

- Ne t'inquiète pas, je veux juste te rendre fou. Lui répond Karine en riant sous cape en l'écoutant lui mentir encore une fois, la dernière fois mais lui ne peut le savoir.

Avec beaucoup de patience, elle s'amuse à titiller le sexe en érection de la pointe de sa cravache avant de le prendre à pleine main pour porter un léger coup sur le gland. Elle monte sur son dos et se frotte à lui pour le rendre fou, tout en caressant les petits tétons masculins, ses attouchements et gestes coquins excitent énormément Maurice. Elle s'interromps un instant pour lui poser les menottes mains dans le dos.

- A genoux chien, vient lécher ta Maîtresse et applique-toi, sans quoi elle sera obligée de te punir.

Maurice n'a nul besoin de cravache ou de menottes pour déguster le merveilleux chaton glabre de sa Maîtresse, il en meurt d'envie et s'applique à la tâche. Karine mime la femme prenant du plaisir, son but est de faire tomber la méfiance du menteur avant de lui régler son compte. Elle va même jusqu'à soulever les jambes sans aucune pudeur pour lui offrir son petit orifice à lécher.

- Lèche bien, je te l'offrirai peut-être si tu t'appliques.

Pour le menteur professionnel, s'imaginer sodomiser un aussi joli petit cul lui donne des ailes, il est comme fou rien que d'y penser. S'il savait ...... Sa langue ne lésine pas à la tâche, il lèche le délicat petit orifice comme si sa vie en dépendait. En même temps, Karine se caresse, enfin fait comme si.... car elle n'a nulle envie de plaisir, elle est juste venue régler un compte à sa façon.

Le soumis menteur professionnel est aux anges et la tête pleine de rêves érotiques ne se méfie pas quand elle lui demande de se lever pour l'attacher autrement. Il tend de lui même ses poignets quand elle le menotte aux barres de fer du lit superposé.

Mimant la femme en manque, telle une mante religieuse, elle se frotte à lui en le griffant profondément dans le dos. Maurice lui rappelle qu'elle doit faire attention et qu'il ne doit pas avoir de marque sur le corps. En guise de réponse, Karine fait une pause pour aller chercher une corde pour entraver les jambes du soumis, avec les projets qu'elle a en tête, il est plus prudent qu'il ne puisse se défendre et lui donner des coups de pieds.

Une fois qu'il a les pieds lies et poignets menottés, elle peut se laisser aller, laisser son coeur bafoué régler ses comptes. L'heure de la vrai punition du menteur a sonné.

Avec son sourire enjôleur elle s'approche de lui en murmurant "je vais te punir". Ses ongles se plantent dans le haut du dos et le griffent le plus profondément possible en descendant jusqu'aux reins du soumis. Maurice bondit et se tord de douleur en la traitant de folle, il avait dit pas de marque ! S'il pouvait voir son dos, il comprendrait que celles qu'elle vient de lui faire ne partiront pas avant une bonne dizaine de jours.

- Je suis désolée, j'avais trop envie de toi ! Lui répond Karine en sortant son téléphone portable pour immortaliser la scène. Elle fait même quelques photos supplémentaires de l'homme menotté et nu pour son petit dossier secret...; enfin pouvant ne plus l'être si besoin.

Armée de la cravache, elle s'approche de lui, caresse ses fesses puis soudain, les frappe de toutes ses forces. Maurice bondit dans ses entraves et crie, Karine ne s'arrête pas et cravache également les cuisses en cherchant à faire mal et à laisser des marques, ses marques, les marques de la vengeance d'une femme bafouée et d'une épouse trompée. Fou de rage, Maurice se débat et l'insulte en la traitant de débile. Il lui ordonne de le libérer immédiatement.

- Tu rêve menteur !

- Comment ?

- J'ai dit tu rêves menteur !

- Arrête tes connerie salope, libère-moi c'est fini entre nous !

- Oui, oui tu as raison c'est fini entre nous, j'ai découvert que tu es marié et m'as mentie. Lui répond Karine en sirotant la deuxième coupe de champagne pour savourer sa victoire.

Tout en priant pour que les menottes soient solides, Karine prend encore quelques photos avec son téléphone portable sous un flot d'insultes et de menaces. Tout en faisant l'impossible pour rester calme, elle range son téléphone et reprend son sac avant de s'approcher du soumis menteur désespéré.

- Ecoute-moi bien et ne me coupes pas la parole ou je te massacre avec la cravache. Tu trompes ta femme, c'est ton problème, ce n'est pas bien beau mais passons, tu me mens et me mènes en bateau depuis des mois. Pour ton information personnelle, j'étais en train de tomber amoureuse de toi. Je viens donc de te donner la punition que tu mérites.

- Ca va, ça va j'ai merdé, je t'ai mentie mais je compte divorcer.

- J'ai déjà entendu ça quelque part, mais où .... Alors si tu comptes divorcer, tu n'as rien à faire des marques qui sont sur ton corps ?

- Pas tout de suite, j'ai encore quelques bricoles à régler.

- Puisque tu as encore quelques bricoles à régler, je vais te laisser y réfléchir jusqu'à demain matin en laissant les clés des menottes sur la table. Comme ça, les femmes de ménages pourront te libérer.

-Arrête tes conneries, combien veux-tu pour me libérer et supprimer tes putains de photos ?

- Tu n'as pas compris ! JE NE SUIS PAS A VENDRE hurle Karine en lui donnant un coup de cravache d'une puissance inouïe. Je t'aimais du con !

Maurice se tord de douleur et se rend compte qu'il est vraiment dans une très mauvaise posture.

- Alors je t'explique ! Tu te démerderas avec ta femme pour les marques de ta punition. Je ne dévoilerai aucune photo de toi tant que tu me foutras la paix. Je vais les confier à une amie avec comme mission de les donner aux flics et de les diffuser sur internet s'il m'arrive quelque chose ou si tu portes plainte. Suis-je claire ?

- Oui Karine, ok, j'ai merdé, j'ai payé, libère moi s'il te plait. Je dois rentrer à la maison ou ma femme va s'affoler et appeler les flics. Je m'excuse platement, pour te le prouver tu peux me donner un coup de cravache de plus, je ne dirai rien. J'ai été un gros con et je le reconnais. J'avoue ne pas avoir eu le courage de quitter ma femme, je suis très faible avec les femmes, je les trompe mais en même temps je ne suis incapable de leur faire du mal. Je te jure que je ne porterai pas plainte, j'ai tous les tords et je suis vraiment un gros con.

- De belles paroles d'un mec en mauvaise posture.

- Met-moi à l'épreuve. Tu viens de me dire que tu commençais à m'aimer, je suis prêt à te prouver que je peux changer. Tu es la femme dont j'ai rêvé toute ma vie, belle, douce, cultivée et en prime dominatrice. Je te jure que je peux changer. Laisse-moi attaché si tu veux, j'ai réussi ma vie professionnelle mais j'ai gâché ma vie d'homme et de couple, au point où j'en suis..... S'il te plait, laisse-moi une chance ?

- Tu quittes ta femme et quand j'aurai la copie de ton divorce par email, contacte-moi, on verra ce que l'on peut faire. Répond Karine en lui jetant la clé des menottes sur le lit avant de quitter les lieux en larmes.

...........................

Un mois plus tard, Karine reçoit un email de Maurice avec une pièce jointe.

Karine au toi la femme de tous mes rêves.

J'ai été mauvais, je veux me racheter. Tu m'as donné une leçon de vie, une leçon méritée. Tu trouveras ci-joint la copie de la procédure de divorce en cours.

Je t'ai dit que je t'aimais, c'était vrai. Cela n'était pas un mensonge comme tout ce que j'ai pu te raconter parce que je n'avais pas les couilles de m'assumer. Aujourd'hui j'ai changé, ce ne sont pas que des mots mais bien des actes comme tu pourras le constater en ouvrant la pièce jointe. Je m'engage à te donner la copie de tous les documents qui arriveront pour mon divorce et même à te permettre d'aller voir mon avocat pour le contrôler.

Comme tu peux le constater, je t'aime, ce ne sont pas que des mots et je suis prêt à assumer toutes mes responsabilités. Mon seul rêve est de te voir heureuse et de vivre à tes côtés comme amant ou comme soumis mais je veux partager ma vie avec toi.

Maurice

En ouvrant la pièce jointe Karine constate que Maurice a effectivement entrepris une procédure de divorce. Les larmes aux yeux elle ne sait plus où elle en est.

..........................

Un mois plus tard et après de nombreux échanges d'email sur Fessestivites Maurice et Karine prennent un verre au bar de l'OM à Marseille. Il lui refait une déclaration d'Amour en lui promettant de l'épouser et de ne jamais la tromper en se mettant à genoux devant tout le monde.

- Tu ne me repousses pas et me promet de réfléchir à ma proposition ? Demande Maurice.

- Oui ! Répond Karine en larmes.

- Tu ne le regretteras pas, je te le jure devant dieu. Champagne pour tout le monde Crie aussitôt Maurice avant de fondre lui aussi en larmes sans aucun pudeur.

Leur relation faite d'amour va se concrétiser et aboutir à un mariage sous conditions, mais avec une femme comme Karine, il faut que le lecteur s'attente au pire ! (Vraiment au pire)

A suivre ICI



15/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres