TSM et ses soumises

ABDL et BDSM

L'ABDL (adulte baby diaper lover) se cumule à merveille avec le BDSM pour des punitions et humiliations.

Sur www.fessestivites.com vous pouvez retrouver des Maîtres et Maîtresses qui se servent de l'ABDL comme un outil de domination en plus des fouets, cannes, fessées et autres pratiques.


Un petit jeux ABDL très coquin BDSM et Selfbondage possible

Un petit jeux ABDL très coquin BDSM et Selfbondage possible

Seul ou à deux avec des variables BDSM ou en selfbondage avec des sensations grisantes comme la gêne et la peur d'être démasqué.

MATERIEL COQUINS

Un oeuf vibrant

Un petit magic wand à pile (quasiment aussi puissant que les filaires)

Deux couches (Pour insonoriser un peu)

Une culotte plastique

Des vêtements amples

LE JEUX COQUIN

Boire un litre d'eau

Mettre l'oeuf vibrant dans le petit orifice, celui qui est entre les deux émonctoires que l'on fesse parfois.

Percer la première couche et la mettre

Mettre une deuxième couche par dessus

Mettre une culotte en plastique

Insérer le magic wand à pile pour qu'il arrive là où c'est bien bon.....

Allumer l'oeuf vibrant et le magic

Mettre des vêtements amples

Allez faire un tour en ville.

EN DOMINATION

Faire le même principe mais

1°) Faire une ceinture avec une chaînette et mettre un cadenas

2°) Envoyer le soumis ou la soumise vous acheter quelque chose.

EN SELFBONDAGE

Faire le même principe mais :

1°) En préalable aller déposer les clés d'une cadenas à la consigne de la gare ou cachez-les quelque part loin de chez vous. (Distance raisonnable pour y aller à pieds et sans conduire une voiture)

2°) Faire une ceinture avec une chaînette et mettre le cadenas dont vous avez déposé les clés loin de chez vous.

Là vous aurez deux choix. Attendre que les piles soient vides ou aller chercher les clés comme ça en vibrant tout le long du chemin.

Oeuf_vibrant_sans_fil_2.jpg

Oeuf vibrant

Magic_wand_3_tetes_de_massage_2.jpg

Magic wand

DES LIENS UTILES

Des centaines ddées de jeux coquins et de selfbondage 

Forum dédié au selfbondage

Forum BDSM

Forum ABDL

Vidéos BDSM et selfbondage

Boutique avec des accessoires BDSM

FAIRE DES RENCONTRES BDSM ET FETICHISTES


24/08/2015
0 Poster un commentaire

DES IDEES DE JEUX POUR LA SAINT VALENTIN

DES IDEES DE JEUX POUR LA SAINT VALENTIN

  • Pour soumis / soumise / Maître / Maîtresse
  • Pour libertins coquins
  • Pour les ABDL
  • Pour les adeptes de la fessée

Ensemble_foot_seduction.jpg

LE FOOT ET LA SAINT VALENTIN

Madame surprendra son mari supporter du Paris Saint Germain ou joueur de foot en débarquant dans la chambre avec cette tenue.

Monsieur motivera Madame en lui disant "je ne vais pas voir le match de l'OM si tu portes cette tenue, j'aurai trop envie de toi".

Le comble : si tu veux mon chéri, je veux bien venir te voir jouer (ou voir le match avec toi) mais alors c'est dans cette tenue.......

Saint_valentin_1.jpg

Cage de chasteté

..................................

LA SAINT VALENTIN DES MAITRESSES

Il est de tradition d'inviter sa Maîtresse au restaurent, mais la Maîtresse peut aussi avoir une attention pour son soumis en offrant cette cage de chasteté en plein restaurent !

Le top du top serait que le soumis aille la mettre aux toilettes pendant le repas.

Rosebud_410_grammes_infernal.jpg

Si vous avez déjà une cage de chasteté, madame peut aussi lui offrir un Plug rosebud longue durée 400 grammes équipé d'une tige anti "avalement"

Saint_valentin_9.jpg

Le plug rosebud de luxe

..................................

LA SAINT VALENTIN DES MAITRES

Il est dans le us et coutumes que la soumise ne porte pas de culotte sous sa robe pour être accessible aux caresses, mais si en prime elle porte un Rosebud ou un double rosebud, ce n'est que mieux. Attention mesdames de ne pas le perdre au restaurent.

Saint_valentin_7.jpg

Déshabillé spécial fessée

double_Rosebud_Saint_Valentin.jpg

Rosebud double 

..................................

FESSEE DE MADAME

Quand les bonnes paroles ne portent pas de fruit, il convient d'utiliser le « langage du corps. Conclusion, la bonne moralité s'apprend en présentant son fessier tout nu aux yeux du monsieur.

Voilà donc Madame, la tenue qu'il vous faut porter ce soir là dans l'intimité en indiquant à votre mari que vous avez été très vilaine !

Saint_valentin_8.jpg

Paddle fessée d'amour

..................................

FESSEE DE MONSIEUR

Freud a attiré notre attention…sur le fait que la frontière entre la « normalité » et la « perversion » était fort perméable, et que maintes activités habituellement qualifiées de « perverses » -voyeurisme, fétichisme, exhibitionnisme, intérêt pour une variété infinie de zones rendues « érogènes » -pourraient toutes jouer une rôle dans une relation amoureuse normale.

Une idée pour donner envie de vous fesser ?

Et si vous offriez au restaurent un petit paddle d'Amour à votre Fesseuse/ Fesseur pour qu'elle/ qu'il ne se fasse plus mal à la main ?

N'est-ce pas un cadeau original à offrir au restaurent ?

Sans nul doute, l'envie de s'en servir en arrivant à la maison devrait titiller son esprit !

Saint_valentin_4.jpgSaint_valentin_2.jpg

Oeuf vibrant sans fil

Plug Rosebud queue de chienne

..................................

LES LIBERTINES DE LA SAINT VALENTIN

Parmi les grands classiques, il y a l'oeuf vibrant à télécommande sans fil, histoire de faire vibrer madame au restaurent mais il à au rayon des nouveautés, le modèle court du rosebud queue de chienne qui se porte sans souci sous une robe ou une jupe mi-longue. Courte serait osé, mais c'est aussi à méditer....

A savoir pour les couples très joueurs : l'oeuf vibrant à télécommande sans fil peut se mettre aussi dans l'anus....... de monsieur.

Je vibre, tu vibres, il vibre madame, nous vibrons....

Saint_valentin_5.jpg

Grenouillère pour adulte 

(Ce modèle s'ouvre aussi derrière mais nous ne vous avons rien dit...)

..................................

LES ABDL DE LA SAINT VALENTIN

En février, le froid parvient à s'immiscer en nous malgré les chauffages et l'isolation de plus en plus performante des maisons. Cette sensation de froid nous vient par le sol et lors de nos sorties. Raison de plus pour porter des vêtements chauds ce qui n'est pas toujours très sexy. Si vous proposez à madame d'être une "cochonne" très coquine, hormis sous la couette elle risque d'être réfractaire à l'idée. La solution est simple, offrez-lui une grenouillère de cochonne ! Ultra douce, ultra chaude votre coquine évoluera plus volontiers dans la maison avec cette grenouillère qui s'ouvre derrière au niveau des fesses pas seulement pour aller aux toilettes........

Un compromis dans le couple ! Chez les ABDL, il est bien connu qu'il y a plus d'hommes que de femmes adeptes de la couche mais, car il y a un mais, combien d'entre elles ont gardé leur nounours ? Beaucoup !

La grenouillère est une alternative à l'ABDL sans couche pour la recherche de la douceur connue (ou méconnue) dans l'enfance. Faites-lui découvrir la grenouillère pour adulte et devenez un "monstre de douceur" vous ne le regretterez pas.

..................................

Le petit plus pour la saint Valentin est la culotte fendue !

Saint_valentin_3.jpg

Oui mais quelle robe va-t'elle choisir et donc quelle couleur prendre 

ABCplaisir a résolut votyre problème avec un lot de brésiliens coquins pour 14,80€

..................................

ET pour conclure avec une touche d'humour coquin !

A la saint Valentin, on fait vibrer les seins !

suceur_de_teton_vibrant.jpg

Aspirateur de téton vibrant saint valentin

A la saint Valentin, on peut aussi pincer les seins ! 

Pinces_a_sein.jpg

Pinces à sein

Le Saint parfait d'ABCplaisir


17/01/2015
0 Poster un commentaire

Récompenses et punitions en ABDL

Récompenses et punitions en ABDL

Recompenses_et_punitions_en_ABDL.jpg

Chez les puristes de l'ABDL il n'y a pas de BDSM mais il arrive qu'une forme de "domination" ou de "soumission" soit souhaitée, désirée, un peu comme si les tenues et les couches étaient imposées.

Dans le monde ABDL, comme chacun sait, il y a les AB (adult baby) et les DL diaper lover (adeptes de la couche). Nous allons donc compartimenter les deux fétichismes afin que les questions et réponses soient le plus constructives possibles.

POUR LES AB (adult baby)

Dans le monde des AB la personne jouant le rôle du papa ou de la maman peut-elle décider d'imposer des punitions par exemple si elle surprend le "bébé" à fumer ou boire de l'alcool en son absence ? Si oui lesquelles ?

Trois claques sur les fesses ?

Un biberon d'eau salée ?

Privé de sa grenouillère ?

POUR LES DL (adeptes de la couche)

Dans le monde des DL la personne de celui ou celle qui impose la couche peut-elle décider d'imposer des punitions par exemple si elle surprend le "DL" à fumer ou boire de l'alcool en son absence ou à jouer avec son petit robinet ? Si oui lesquelles ?

Une couche à la moutarde et au gros sel ?

De sortir avec sa couche déjà pleine à craquer de pipi ?

Le priver de couche et fermer son pantalon avec une chaînette et un cadenas en guise de ceinture ?

Chers ABDL, à vos claviers !

Pour participer à ce débat, rendez-vous sur le forum ABDL ici

Loulou_fesse_Chouchou_11.jpg


19/12/2014
0 Poster un commentaire

Le cosplay ABDL BDSM ou autre chose ?

Le cosplay ABDL BDSM ou autre chose ?

Le cosplay est un loisir qui consiste à jouer le rôle de personnages de science fiction, de héros mangas, de bande dessinée, de dessins animés, de films, de jeux vidéo en imitant les costumes. On appelle les pratiquants des cosplayers.

Les cosplayers ne sont pas forcément adeptes des couches ou ABDL bien que beaucoup d’ABDL apprécient cette pratique et s’y immergent parfois totalement.

Très courante au Japon, cette pratique n'est pas rare aux États-Unis ou en Europe lors des conventions et autres festivals de mangas ou de science-fiction. Les plus osé(e)s sortent parfois dans la rue comme au temps de la grande mode punck avec des adeptes se complaisant à avoir une image de voyou ou vaurien ou d’autres modes évidement.

Nos anciens oublient parfois qu’ils affichaient fièrement la « banane » devenue iconique avec Elvis Presley et les vêtements idoines par exemple….

En France comme toujours, vivre ses plaisirs, ses délires au grand jour est « honteux » hormis lors de certaines soirées, lors de certaines rencontres organisées par Fessestivites et parfois sur les pistes de ski où l’on délire entre amis.

A défaut de pouvoir exposer et partager leurs plaisirs et délires au grand jour, internet fait connaître mais aussi permet aux cosplayers de partager des photos et vidéos.

Est-ce que Fessestivites organisera l’été prochain une rencontre dédiée aux cosplayers coquins ou ABDL nous ne le savons pas encore mais l’idée germe.

Que les adeptes du BDSM ne rient pas et ne se moquent pas, leurs tenues fétichistes sont aussi très sympathiques et souvent affichées dans la rue avec des soumis et soumises portant fièrement leur collier de soumission au grand jour.

A chacun sa mode, son Art de vivre et ses pratiques !

Pour en parler, rendez-vous sur le forum ICI

http://forums.fessestivites.com/post7746.html#p7746


13/08/2014
0 Poster un commentaire

Selfbondage Plan ABDL avec laxatif…..

Selfbondage Plan ABDL avec laxatif…..


AUTEUR : Ecrivaillon

………………………………

Cette fois c’était décidé, j’allais tester malgré moi et voir ce que cela fait de tout faire dans sa couche. J’avais déjà testé mais sans vraiment tout faire, disons que je m’étais arrêté à quelques grosses traces de freinage… Toutes mes propres tentatives précédentes de jeux me poussant dans mes limites avaient échoué. Au dernier moment, le passage à l'acte me semblant inenvisageable et impossible psychologiquement, j'étais toujours parvenu à me retenir en serrant les fesses comme un fou. L’excitation étant à ce moment là de jouer sur les interdits avec mon corps vibrant de partout tant la résistance contre la fuite était farouche.

Sans en parler à mon épouse non pas pour cause de pudeur mal placée mais par envie de tester seul puisque cela ne la branchait pas, il m’était alors venu l’idée de me monter un plan fou pour m’obliger à aller jusqu’au bout en utilisant de la glycérine et un laxatif. En surfant sur le net pour trouver ledit laxatif j’avais trouvé « éductyl » que j'étais allé acheter en pharmacie. Arrivé à la maison, le mot « effervescent » écrit sur la boite sauta à mes yeux. Que pouvait signifier « effervescent » ? Pour les médicaments s’administrant par voix orale je connaissais mais par voix rectale, ne n’arrivais pas à imaginer la chose. Plutôt que de faire des recherches, je décidai de me laisser porter par l’aventure.

Mes délires d’auto-contraintes étaient les suivants

Le matin au réveil, alors que j’ai envie d’aller déléguer, m’administrer le puissant laxatif en suppositoire plus 2 suppositoires à la glycérine.
Mettre mes tenues ABDL (couche/ culotte en plastique puis pour me forcer à avoir les cuisses écartées, mes culottes ABDL rembourrées et ma culotte en plastique gonflable qui se cadenasse.
Passer par-dessus tout cela ma grenouillère cadenassée au col avec pour objectifs d’ajouter des vêtements et contraintes qui rajouteraient des obstacles entre mes fesses et les toilettes.
Programmer un ice-timer m’obligeant à attendre 2 heures minimum menotté.
Etre obligé de traverser la propriété à petits pas pour aller chercher les clés des cadenas de mes chevilles enchainées et de ma culotte en plastique gonflable.
Etre obligé de passer par la maison pour prendre un peignoir afin de traverser le parking (pas très isolé) afin de récupérer la clé de la Grenouillère.

Ce plan était complètement tordu mais si le laxatif était réellement puissant, avec les deux suppos à la glycérine lubrifiant le passage, j’allais cette fois avoir bien du mal à résister car le temps et la distance à parcourir en serrant les fesses joueraient contre moi.

Chance et malchance !

Ma perle d’Amour dut s’absenter 48 heures pour raisons familiales, au lieu d’essayer de jouer mes délires un matin lorsqu’elle travaille, j’allais pouvoir prendre le temps. Après l’avoir déposée à la gare vers 17 heures, je fis un ice timer en mettant les clés des menottes dans un Tupperware contenant environ 50 centilitres d’eau. Après avoir préparé la totalité du matériel, je ne fus pas très sage au fur et à mesure de mes surfs pendant la soirée.

Au petit matin vers 5 heures

Le café bu, j'allai déposer au fond du jardin un Tupperware avec les clés de 2 cadenas et celle de ma culotte gonflable équipée d’une chaîne. Dans un état d’excitation avancé comme un gamin qui va faire des bêtises, il me vint à l’idée d’ajouter quelques délires à ceux initialement prévus. Après avoir déposé la clé de la grenouillère sur le siège de ma voiture de l’autre côté de la propriété, mes pas me conduisirent au donjon où je pris un soutien-gorge clouté (petits pointes à l’intérieur) plus deux petites pinces à seins, un maillot une pièce féminin et un soutien-gorge rembourré pour couvrir plus encore les pinces et m’interdire de le retirer à travers la grenouillère avant la fin de mon délire initial. La totale quoi…..
Il me sembla opportun de prendre le dernier café et la cigarette du « condamné » avant de me lancer dans la grande aventure. Le suppo « éductyl » trouva sa place tout comme les 2 ovules de glycérine. Je me mis ou posai dans l’ordre :

Une couche + un insert pour incontinence fécale
Une culotte en plastique + trois culottes ABDL dont une rembourrée pour faire du volume anti serrage de cuisse.
Les pinces à seins + le soutien gorge clouté + le soutien-gorge rembourré pour les massages cuisants ».
Le maillot de bain une pièce + le body ABDL rembourré lui aussi l’entrejambe pour ajouter des verrous entre mes mains et mes pinces à sein puis pour faire du volume.
La culotte gonflable (et gonflée) que j’ai cadenassée.
La grenouillère que j’ai cadenassée au niveau de ma nuque m’a obligé à faire des confortions délicates et douloureuses pour mes tétons….
Les chaînes à mes pieds pour m’obliger à faire de petits pas et ralentir ma course vers la liberté.

Tremblant d’excitation, je me repris un café et une cigarette en vérifiant que mon téléphone portable était bien à côté de la chaîne où j’allais accrocher mes menottes pour la prudence. Le suppo « éductyl » ne me sembla pas effervescent ce qui me chagrina presque. Le ice-timer trouva sa place sur le sol près du clic clac où j’avais la veille verrouillé la chaîne dans le sommier. Je m’y étendis et dans un dernier élan, je me relevai pour aller éteindre la lumière avant de verrouiller les menottes bloquées par la chaîne sur mes poignets.
Excité comme une puce, je frottais mes fesses au clic clac sans grands résultats. L’envie de frotter mon devant me vint. Le demi-tour fut douloureux car les pinces à seins et le soutien-gorge clouté commençaient à me faire mal. "Avais-je mis la barre trop haute ? " fut ma question en essayant de les retirer, ce qui m’obligea à gesticuler et à augmenter les effets sur mes tétons furieux. Les épaisseurs prévues pour éviter que je puisse retirer les pinces fonctionnaient à merveille…. Je m'assagis donc (rare) et me recouchai sur le dos pour méditer et fantasmer comme un fou.

Les minutes s’égrainaient lentement et toujours rien ne venait hormis quelques « prouts ». Une demi-heure plus tard, la première envie de déféquer vint. Cuisses tendues et fesses serrées, je résistais aisément. Trois quart d’heure plus tard, cette résistance généra de délicieuses contractions à mon anus et à mon devant mais je tins bon en me demandant si j’allais encore une fois parvenir à résister en lutant contre mes envies naturelles cette fois forcées par le laxatif. La réponse à cette question semblait être positive, car une heure trente-trois plus tard, les doigts plongés dans l’eau glacée je pus attraper la clé des menottes et me libérer sans rien avoir fait dans la couche.
Fier de ma résistance anale, je m’offris un café, une cigarette et un petit pipi dans la couche qui faillit être fatal à mon derrière. A petits pas pour cause de pieds entravés, je quittais la maison pour prendre la direction du jardin quand un coup de feu me coupa net dans mes élans. Des chasseurs se trouvaient dans le champ voisin ! Et merde ! ! ! Comme derrière cela commençait à pousser au-delà de ma résistance, une des chaises de la terrasse me tendit son siège. Elle me permit de patienter et d’essayer de contenir la fuite. Entre deux « crises », je pus reprendre un café et mes cigarettes puis essayer de retirer mes pinces à sein mais en vain. Je souffrais le martyr et ces « connards » de chasseurs ne quittèrent le champ voisin qu’une heure plus tard ce qui me poussa encore dans mes retranchements côté arrière. La première fuite arriva sans crier « gare » lorsque je me levai. La matière chaude fusa soudain entre mes fesses sans que je ne puisse rien n’y faire.

Cela se reproduisit à nouveau lorsqu’à petits pas pour cause des chaînes aux pieds, j’ai traversé le jardin. Me baisser pour attraper le Tupperware contenant les clés généra une autre fuite. Accroupi pour libérer mes chevilles, je ne pus rien faire pour freiner l’arrivée massive de matière fécale. Ce fut presque une vague qui s’étala dans ma couche. Chose surprenante, je ressentis des contractions proches de l’orgasme sans jouir au moment de l’éjection. Quelques secondes plus tard, j’étais nettement moins fier…….

Les pieds libres, je partis presque au pas de charge pour aller chercher la clé du cadenas de ma grenouillère sur le siège de ma voiture de l’autre côté de la propriété. Bien mal m’en prit, les grands pas avec les jambes écartées pour cause de culotte gonflable eurent un effet néfaste sur ma retenue anale. J’eus l’impression de me vider tout le long du chemin. Je voulais voir j’étais servi mais ce qui me préoccupait le plus à cet instant, ce n’était plus ma couche pleine mais la douleur lancinante de mes tétons.

Penché en avant pour attraper la clé de ma grenouillère posée sur le siège de ma voiture, je ne pus contenir la poussée de mes intestins profitant de l’occasion pour déverser leur ras-le-bol. Malgré la douleur de mes tétons, la peur de fuir au sens propre du terme m’obligea à revenir à la maison à petits pas sans pouvoir contenir ma vessie qui elle aussi me harcelait depuis une bonne heure. Ouvrir le cadenas posé au col de ma grenouillère et descendre la fermeture éclair dans mon dos fut très hard pour mes seins et mes tétons, les pinces et les clous du soutien-gorge ne me firent aucun cadeau.

Après avoir baissé la grenouillère, le maillot de bain une pièce et haut du body ABDL, je pus accéder au soutien-gorge rembourré puis au soutien gorge clouté que j'ouvris avec précaution. Au milieu de ma poitrine en feu, (autour des seins) les pinces à seins me narguaient. Ce fut avec une lenteur et une douceur extrême que j'ouvris les pinces pour libérer mes tétons qui, malgré mes précautions me rendirent la monnaie question douleur…. ce qui paradoxalement généra une monumentale érection.

Complètement en nage malgré le froid de la saison, (j’avais éteint les chauffages par prudence) un café et une cigarette me parurent une obligation pour le courage avant d’attaquer le grand nettoyage automnal. Cette pause me fit un bien fou ! Armé d’un sac poubelle et d’un rouleau de Sopalin, je pris la direction de la salle de bain. Je vous passerai les détails en résumant ainsi : il y en avait partout et du mou. Ce fut dégueulasse, dégoutant, j’étais à deux doigts de vomir mais je m’en suis sorti tant bien que mal.

Si la fin du jeu était franchement désagréable avec la partie toilette et odeur, j’ai beaucoup aimé me sentir piégé et éprouver des contractions proches de la jouissance sans même me toucher.

En sortant de la douche avec mon sac poubelle à la main, il m’a semblé utile de remettre une couche car les flatulences venant encore, je n’étais pas convaincu d’être « étanche »….. Bien m’en a pris mais cette fois, ce fut plus light. A l’heure où j’écris ces lignes, l’expérience se termine, je vais donc aller retirer la deuxième couche et prendre une seconde douche si vous me le permettez.
Ecrivaillon

Pour réagir sur le selfbondage et partager vos avis rendez-vous sur le forum ici

Pour voir des vidéos de selfbondage cliquez ICI

Pour voir des photos, récits articles GRATUITS sur le selfbondage cliquez ICI

Pour faire des rencontres cliquez ICI

Pour accéder au chat webcam cliquez ICI


04/07/2014
0 Poster un commentaire